petite présentation et problème...

Vous vous intéressez aux pouvoir du mental sur la santé? Vous avez guéri en changeant vos pensées? Vous avez besoin d'aide pour guérir ou aider un proche à guérir? -- Ce forum est pour vous...

petite présentation et problème...

Message par fenrick » 22 Nov 2008 05:40

bonjour à tous,

je m'apelle karine 33 ans et je suis actuellement en pleine galère inexplicable de santé..

je m'explique:

il y a deux ans maintenant, à la suite d'un harcelement moral d'une durée approximative d'un an et demis (je pourrais expliquer l'histoire si vous le désirez) j'ai commencer a ressentir une vive douleur à l'emplacement de la vésicule biliaire..

analyses faites, rien.. pas de "cailloux" pas d'inflammation, les analyses sont "vierges" de tout problème psysiologique....

au bout d'un mois la douleur est devenue insupportable et le "toucher" de la zone biliaire appelait la chirurgie (dixit le chirurgien)

il fut donc décidé d'explorer la zone en celioscopie (3 petit trous pour regarder et passer les outils)

une fois ouvert, le chirurgien découvre que la vésicule est nécrosée (elle c'est "suicidée" toute seule en gros) donc la décision fut alors de la retirer et de brancher le tuyaux du foie à l'estomac en direct..

une opération somme toute relativement banale, mais la suite ne l'es malheureusement pas...

durant deux ou trois mois la douleur est restée mais légère, voir quelques jours sans douleurs aucune.. puis les mois ont passé et la douleur a amplifié, amplifié jusqu'a devenir assez forte au mois de novembre l'année derniere (en un an en gros la douleur est revenue comme si la vésicule n'avait jamais été otée)

j'ai muter entre temps dans un poste bien plus calme et sans harcelement aucun bien au contraire, je suis reconnue de mes supérieur comme etant une professionelle.. tout va bien mieux moralement depuis cette mutation..

par contre, pour "assurer" et faire mes preuves, j'ai caché mon état, un peu "joué au héros" et serrer les dents et les poing a aller travailler avec ma douleur qui devenait de plus en plus intense... jusqu'a ce que je ne puisse plus le cacher

au mois de juin de cette année, la douleur est devenue d'une intensité digne d'une rage de dent multiplié par deux (5 à 6/10 selon echelle de douleur) et ce en PERMANENCE. les moment de crises étant environ egaux à la douleur d'une rage de dent multiplier par 5 (10/10 voir au dela sur l'echelle de la douleur..)

autant vous dire insupportable... les crises et la douleur permanente me mettent malheureusement hors service tout le mois de juin, juillet, aout et la premiere quinzaine de septembre.. sans aller travailler..

donc a partir du mois de juin, je décide enfin d'aller voir mon toubib afin de vraiment en metre un grand coup sur les analyses et enfin voir d'ou ca vient ces douleurs!!!!

analyses faites de A à Z, 4 mois a se faire piquer, palper, explorer intérieurement par toutes les methodes possible, biopsé, la totale!!!!

pour découvrir par toutes ces analyses que j'ai un nodule inconnu dans le poumon droit, un angiome et une hyperplasie nodulaire focale dans le foie (ce qui ne fait pas mal d'apres les toubibs) et un nodule dans le sein qui lui est bénin.

tout ceci n'est en AUCUN RAPPORT avec mes douleurs!!!!!!

une batterie de medecin c'est penché sur mon cas et ne sachant pas ce dont je souffre, m'ont renvoyé chez moi au mois d'aout, avec une batterie d'analyses a faire 3 mois plus tard (c'est ce mois ci que les analyses doivent etre refaites) pour avoir du recul sur tout ca.. et pouvoir donner un nom au nodule du poumon, voir l'evolution du foie et celle des douleurs..

en attendant je prend des doses de cheval d'antidouleurs (topalgic 200 à raison de 3 à 4 comprimé par jours alors que c'est sensé durer 12 heure l'effet d'un comprimé) ( kétoprophene 200 x2 en cas de crise.. c'est aussi une dose de cheval, et c'est environ de une fois par jour à 6 fois par jours selon les jours de crises importante ou non)


autant vous dire que je suis passé par des phases pas tristes voir déprimante au possible (ne plus travailler ca me tuait) donc j'ai décidé avec avis de mon medecin de retourner au travail en version aménagé, c'est a dire pas de voie publique poiur moi, je ne peux meme pas conduire mon véhicule de patrouille vu les doses que je prend et les bosses de la route qui me secouent me flingue le bide a chaque fois.. donc je suis assise au poste en attendant que tout cela passe....

j'ai essayé un rebouteux.. rien..
je suis suivie par un psy qui est tres compétent et on est daccord tout deux sur mes auto-analyses personnelles faite avant de le rencontrer.. il n'y a pas de racine psychologique à ces fichues douleurs...

je suis actuellement en train de tester l'homéopathie, et bientot l'acupuncture.. je cherche par tout les moyens a enfin pouvoir me souvenir de comment c'est quand on a pas mal....


j'espere trouver une solution a mon probleme....

si vous avez une idée.. je prend tout conseil comme bienvenue

merci d'avoir lu ma longue bafouille..

karine
(ps le moral vas bien, je suis entouré de 4 amis véritables qui sont restés malgré tout ca, les autres on fuis, je ne leur en veux pas, c'est humain de fuir devant la maladie.)
aspecto, analytice, actum
fenrick
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Nov 2008 05:14
Localisation : ile de france

Message par Bonneétoile2008 » 22 Nov 2008 17:43

Bonjour Karine,



Pas racines psychologiques...mais tu dis toi-même que c'est survenu consécutivement à ce harcèlement ?

As-tu bien exploré avec ton psy tout le côté émotionnel que t'a fait subir le harcèlement (colère, sentiment d'injustice, peur etc), t'es-tu autorisé à sentir ses émotions ?


Une grande partie, même si pas toutes, des maladies naissent à la suite d'un choc psychologique vécu "dans le secret" (qu'on a pas pu verbaliser à l'époque)...ce qui n'empêche que cela peut devenir des maladies tout à fait réelles, mais la racine est souvent là.



Pour ce qui est de l'idée...je ne sais pas, mais en ce qui me concerne, je m'intéresse de très près au décodage biologique...tu peux lire là-dessus (j'aime bien les livres de Christian Flèche en particulier) mais par contre fais bien attention à toi car il y a toute une frange du décodage biologique qui est "radicaliste"...ils sont assez mal vu car certains d'entre eux certains ont fait arrêter des traitements médicaux à des patients qui en sont morts, sous prétexte qu'on peut guérir uniquement avec le symbolique...donc je ne prends pas cette partie là....mais pour ce qui est du contenu à proprement parlé, oui c'est très fort comme discipline je trouve et ca peut être complémentaire de ce que tu fais par ailleurs...mais sans te mettre en danger bien sûr.


reste bien les pieds sur terer, fais ce qu'il faut médicalement si besoin est, mais tu devrais peut-être aller explorer ce qui est dit sur ces dimensions symboliques.

Ella
Bonne Etoile
Bonneétoile2008
 
Message(s) : 538
Inscription : 04 Août 2008 13:48

Message par fenrick » 24 Nov 2008 06:24

la période pré douleur était riche en émotionel oui, car ce harcemlement était vécu de cette facon la : étant donné que mon chef de l'époque était un malade psycologiquement imbu de lui même un harceleur de type "pervers" pas dans le sens sexuel mais dans le sens a pousser les autres à la faute et a se sentir incapable..

pour dire quelques mots utilisé concretement par cet esprit dérangé "vous etes des dégénérés, des crevards, vous oubliez d'essuyer une goutte dans l'evier c'est que vous êtes un mauvais professionnel"

pour ne citer que le plus léger des vocabulaire employé par cet individu.

sans compter le fait d'empecher de travailler par retrait des moyens de travailler, + le fait de me faire recommencer mille fois un ecrit judiciaire (pour quelques lignes en trop puis finalement fallait en mettre il trouvait toujours quelque chose de basique a dire car le fond de l'écrit était inattaquable.. je suis une pro et je lui ai prouvé!!)

trois plaintes on été déposé par mes collegues et moi meme aucune n'a eu de réponse du procureur (sollicité a plusieurs reprises pourtant..) ce monsieur à le bras long en plus...

si il ne s'en prenait qu'a moi, il y aurai eu moins de probleme je suis persuadée de cela car quand j'ai vu qu'il s'en prenait aux autres collegues, plus fragile psychologiquement, j'ai fait en sorte de faire le tampon entre lui et eux. je ne voulais pas qu'il y ai d'accident sur le terrain ou pire un suicide ou le meurtre de ce mec..

donc j'ai décidé de tout absorber, de me mettre systrématiquement en avant pour qu'il se concentre sur moi et laisse les autres tranquille, ce qui a marché jusqu'a ce que mon corps dise "stop" ...

c'est avoir l'esprit de sacrifice pour certains, pour pma part je suis ainsi, je protege les gens des autres et parfois d'eux meme...

au niveau de la racine psy qui prendrait de cette période la pour la douleur qui persioste, mon psy et moi pensont que cela ne provient pas de la mais que quelque chose est venu se greffer après.

quand je dit que cela ne provient pas de ce harcelement moral, c'est surtout car le temps a passé, je lui ai pardonné (meme si je trouve qu'il est zorglub encore) et me dit que la vie est la pour s'en charger, ce n'es pas a moi de faire justice, j'en suis meme arrivé a ne pas vouloir que ma plainte suive son cours, (depuis 2 ans que je l'ai lancé pas de nouvelle ce doit erte classé) chauque chose que l'on fait dans la vie trouve une réponse par la vie elle meme douloureuse ou joyeuse, c'est la le lot de chacun (à mon avis personnel bien sur)

donc la racine psychologique à été analysé par moi dans un premier temps puis par mon psy, puis ensemble en concertant nos réponses..

la ouirce de la douleur doit prendre racine ailleur, soit une cause psychologique que l'on a pas vue ou découverte...
soit une cause psysiologique (physique interne) indépendante totalement de ma volonté

je suis ouverte à découvrir d'ou ca vient pour l'éradiquer et arreter de vivre avec et de faire avec, tout en sachant aussi que je ne pourrais pas stopper les antidouleurs de toute facon..


j'ai été voir un guérisseur, qui avouer son impossibilité à fait quelque chose pour moi après la séance (je n'ai pas payé à sa demande puisqu'il n'avait rien pu faire)
je vais aller voir un acupuncteur (difficile de trouver un bon sur l'ile de francel'idée de m'hypnotiser m'a traverser l'esprit, mais ce serais cacher les choses et ne pas découvrir la racine du mal pour l'arracher c'est remettre à plus tard le problème, voir le retrouver amplifié par de nouvelles choses.....

voila voila j'espere avoir répondu a tes interrogations. si ce n'est pa le cas , n'hésite pas

:wink:
aspecto, analytice, actum
fenrick
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Nov 2008 05:14
Localisation : ile de france

Message par Bonneétoile2008 » 24 Nov 2008 09:15

Hello Fenrick,


J'ai peu de temps ce matin, mais rapidement :


Oui tu as raison de chercher à la fois du côté du corps (médecine générale) et du côté du psychisme : il ne faut écarter aucune piste.

Je sais ce que c'est que la perversion d'un point de vue psy, bien compris que ton portrait y correspondait tout à fait. On dirait en termes moins psys que c'est un enfoiré.

En symbolique générale, la vésicule a à voir avec le sentiment de colère et l'injustice...je ne suis pas certaine que ton inconscient est d'accord avec cette idée de pardon, peut-être aurait-il voulu que justice soit faite....hypothèse. Est-ce qu'avec ton psy tu as exprimé ta colère également émotionnellement et physiquement (et pas que verbalement) ?

Sinon cet évènement peut être aussi le rappel d'un évènement plus ancien, il a "réveillé" qqc de similaire en situationnel qui s'est passé il y a plus lontemps si tu préfères, quelqu'un qui aurait eu ce côté pervers avec toi aussi (petite enfance ou enfance ou adolescence)...autre hypothèse.


Cela a peut-être aussi à voir avec ton métier aussi car tu as choisi d'être celle qui protège les innocents...et d'être celle qui fait que "justice soit faite"...peut-être que ce choix n'a pas eu lieu par hasard et correspond à ton histoire de vie. Or ce que tu as vécu va à l'inverse : un "méchant" harcème des innocents et Justice n'a pas été faite.


je file car en retard :) ,


Bonneetoile
Bonne Etoile
Bonneétoile2008
 
Message(s) : 538
Inscription : 04 Août 2008 13:48

Message par fenrick » 24 Nov 2008 13:32

je vais creuser ce que tu me dit, merci :wink:

pour ce qui est de la colère exprimé oui, je ne suis pas du genre a garder la colere , je suis du genre râleuse qui dit ce que j'ai a dire au moment ou ca arrive..

j'ai quand meme exprimé la "rage" aussi après l'événement par une explosion de colère, et mes vrais colères sont rares mais intenses, je n'ai pas gardé intérieurement tout ca pour moi, je l'ai exprimé de toutes les manières possibles...

pour ce qui est de sentiment 'injustice dans l'enfance, c'est remplis d'injustice, ca vas etre coton de faire le tri mais je vais creuser par la histoire de voir (on sais jamais je ne néglige aucune pistes)

merci d'avoir pris le temps de me répondre
aspecto, analytice, actum
fenrick
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Nov 2008 05:14
Localisation : ile de france

Message par chalumeau » 25 Nov 2008 05:27

Bonjour Fenrick,

Comme sais tu que ton psy est très compétent?
Et qu'est ce qu'il est? (psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute)
Et surtout depuis combien de temps te suit il?

Tu as réussi selon tes dires à "griller" ta vésicule biliaire avec une maladie psychosomatique. Tu peux bien continuer en provoquant des douleurs "réelles" ou "imaginaires"... (Désolé de remettre en cause ton diagnostic et celui de ton psy très compétent parce qu'il est d'accord avec toi)
Je ne nie absolument pas que tu souffres réellement.

Pour ta douleur.
Renseignes toi pour savoir si il est possible de ressentir une douleur dans un organe ôté comme dans un membre (bras, main, jambe) qui a été coupé...
Il existe des centres spécialisés contre la douleur. Rennes...

Ton boulot, n'est pas non plus le moins générateur de stress. Même si tu l'adores...
Vos achats font le monde de demain. Bien plus que vos votes...
Notre pouvoir comme consommateur est supérieur à celui comme électeur...
On achète tous les jours!
chalumeau
 
Message(s) : 4620
Inscription : 14 Mars 2004 21:06

Message par jogger » 25 Nov 2008 09:46

Pour ta douleur.
Renseignes toi pour savoir si il est possible de ressentir une douleur dans un organe ôté comme dans un membre (bras, main, jambe) qui a été coupé...
Il existe des centres spécialisés contre la douleur. Rennes...


C'est une bonne piste, "la douleur du membre absent".

Mais en ce qui concerne un organe, il semblerait que la douleur ne
soit pas due à son absence, mais soit plutôt une douleur
co-latérale.

Il me manque aussi cet organe, et les douleurs (violentes) que je
ressens dans cette zone sont dues à un réseau biliaire naturel
qui s'est formé tout seul après l'ablation de la vésicule.
Ce qui provoque de temps à autre des inflammations, voire des
infections sources de ces douleurs.

C'est peut-être une piste à suivre... :roll:
jogger
 
Message(s) : 6584
Inscription : 22 Août 2008 14:59

Message par fenrick » 27 Nov 2008 05:57

mon psychothérapeute à une formation de métapsychologue (spécaliste en débriefings des victimes de catastrophes, des militaires, des pompiers et des policiers) , il me suis depuis le harcèlement moral que j'ai subi, j'en ai vu plusieurs avant que "ca colle" entre le bon psy et moi, c'est important de bien choisir son psy mais le psy aussi se doit de dire non lorsqu'il sens qu'il ne peu pas aider.

je ne dit pas qu'il est compétent parce qu'il vas dans mon sens, bien au contraire, il est des sujets ou il n'est pas d accord avec mes déductions, s'ensuit une joute verbale ou j'essaye de le convaincre que c'est tel chose alors qu'il me dit que c'est une autre, et finalement après réflexion, je suis obligé d'avouer qu'il à à chaque fois raison...

je dit qu'il est bon (pour moi) car il m'a aider à "conscientiser" pas mal de choses que je pensait enfouis, ou simplement que je ne savait pas à l'origine de quelques maux.

pour la douleur de l'organe fantôme, le dommage collatéral du a une ablation de vésicule biliaire serait un écrasement de certains nerfs qui provoquerais l'arrivée de l'information de la douleur alors qu'il n'y a pas leu de l'envoyer...

pour l'instant j'ai pas trouver un seul toubib qui croit à ce genre de désagrément après une ablation de vésicule... à savoir que ca arrive plus que rarement et que la douleur peu persister de 6 mois à 4 ans après opération et disparaitre d'elle même du jour au lendemain...

ce que l'on 'a conseillé alors c'est d'attendre et de prendre des anti-douleurs pendant cette attente...

je m'envoie une dose de cheval quand même... hier une infirmière me demandait ce que je prend pour la douleur, quand je lui ai dit les dosages et la fréquence des prises elle a halluciné...

je ne suis pas du genre a aller voir un toubib... sauf quand il me faut une attestation sportive ou si vraiment je suis KO et que je peu pas aller bosser... mais la en deux ans, ma toubib ne m'a jamais autant vu....ce qui à aidé d'ailleurs à convaincre les Docs de l'hôpital que je n'était pas une mytho-hypocondriaque...


pour ce qui est du centre spécialisé de la douleur, je suis allé voir un spécialiste qui a trouvé le meilleur protocole (doses et association de cachets) pour me permettre de travailler quand même (assise), de prendre la route jusqu'à mon travail (mes horaires ne me permettent pas de prendre les transports 17h/4h du matin pas toute les nuits je vous rassure ;-) ) et de ne pas être trop en dehors de la réalité pour cause de drogue intense.. autant dire carrément qu'on a évité la morphine!!!! même si c'est pas vraiment mieux ce que je prend...

rajoutez à cette douleur les nodules que je doit analyser encore cette semaine pour savoir si ce coté la est bénin ou malin (totalement indépendant de la douleur)

à savoir que je suis vraiment bien moralement dans mon nouveau poste depuis un an et demis, et que j'ai vraiment eu l'impression de revivre dans un bon bol d'air pur quand j'y suis arriv, je suis reconnue, soutenue par mes supérieurs, pour preuve ma notation : 18/ 20 avec comme appréciation "agent compétent qui n'a plus à prouver sa valeur professionnelle, doit continuer ainsi"

c'est la seconde note que je reçoit de ce chef et c'est par deux fois un 18.. je suis vraiment bien dans ce poste.. ça ne vient donc pas du boulot, même si parfois c'est un travail stressant, si j'ai un coup dur même si j'ai l'habitude de voir certaines choses, je debrief tout ca rapidement avec mon psy et hop l'affaire est faite rapidement. ça traine pas, on ne laisse pas le temps a l'évènement de dégénérer dans le subconscient.

je cherche toujours, avec pour prochain test, l'acupuncture et le reiki, puis si cela ne fonctionne pas aller voir un kiné qui (si j'ai bien compris la méthode) vas me passer des impulsions électriques pour couper l'appel de la douleur (mais cela est provisoire tout de meme ca peu revenir au galop ....

voila voila si ca peu vous éclairer un peu plus....
aspecto, analytice, actum
fenrick
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Nov 2008 05:14
Localisation : ile de france

Message par jogger » 27 Nov 2008 09:48

pour la douleur de l'organe fantôme, le dommage collatéral du a une ablation de vésicule biliaire serait un écrasement de certains nerfs qui provoquerais l'arrivée de l'information de la douleur alors qu'il n'y a pas leu de l'envoyer...

pour l'instant j'ai pas trouver un seul toubib qui croit à ce genre de désagrément après une ablation de vésicule... à savoir que ca arrive plus que rarement et que la douleur peu persister de 6 mois à 4 ans après opération et disparaitre d'elle même du jour au lendemain...


Je n'insiste pas car tu as l'air sure de tout ce que tes psy te disent,

mais ce n'est pas du tout ce que l'on m'a expliqué (sauf en partie
pour les nerfs) et :
je n'ai plus de vésicule depuis 16 ANS !

Mécanisme de la douleur très bien analysé par scanner et IRM...
jogger
 
Message(s) : 6584
Inscription : 22 Août 2008 14:59

Message par jacques.hesault » 27 Nov 2008 10:52

jogger a écrit :Je n'insiste pas car tu as l'air sure de tout ce que tes psy te disent,




Bonjour à toutes et à tous
L'organe fantôme existe bel et bien du moins c'est ce dont je peux témoigner non pas pour la vésicule mais par exemple pour ma main gauche où le petit doigt a été amputé.
je ressens chaque phalange et si par exemple je ferme les yeux et que je cherche à toucher le bout du petit doigt avec l'autre main je situe bien le positionnement tout en étant dans le vide certes.
Lorsque par exemple comme ce jour où il a gelé et que je suis allé travailler à l'extérieur, le froid me faisait mal au bout de l'auriculaire malgré son absence
De la joie à la peine, de la peine à la joie, chaque instant demande de s’adapter pour y découvrir les plus belles couleurs de la vie...

Jacques
Avatar de l’utilisateur
jacques.hesault
administrateur
 
Message(s) : 1602
Inscription : 06 Juil 2005 07:12
Localisation : St Estèphe 24360

Message par jogger » 27 Nov 2008 11:02

la main est un membre.
C'est différent d'un organe interne...

Sinon, oui, la douleur du membre fantôme existe bel et bien.
Mais là, nous sommes dans un autre domaine !
jogger
 
Message(s) : 6584
Inscription : 22 Août 2008 14:59

Message par jacques.hesault » 27 Nov 2008 11:30

jogger a écrit :la main est un membre.
C'est différent d'un organe interne...

Sinon, oui, la douleur du membre fantôme existe bel et bien.
Mais là, nous sommes dans un autre domaine !


Bonjour jogger
Un membre est bien une partie de soi même tout comme différents organes que ceux ci soient internes ou externes

Autre témoignage

Ma femme a été opérée de la vésicule ,cela depuis dés années, je ne compte pas les nuits où elle a parfois mal, ce qui la soulage est le positionnement de ma main (magnétisme) là où elle a mal.

Je ne pense pas qu'en toutes choses nous devons nous placer en opposition mais au contraire à l'écoute, comprendre ce qui est de la souffrance.
Le corps humain cache encore bien des mystères, mystères que la science n'a pas encore résolu.
Bonne journée
De la joie à la peine, de la peine à la joie, chaque instant demande de s’adapter pour y découvrir les plus belles couleurs de la vie...

Jacques
Avatar de l’utilisateur
jacques.hesault
administrateur
 
Message(s) : 1602
Inscription : 06 Juil 2005 07:12
Localisation : St Estèphe 24360

Message par jogger » 27 Nov 2008 12:21

bonjour jacques,

je ne cherche pas l'opposition.

je veux dire simplement qu'il ne faut pas toujours chercher
des causes mystérieuses à des phénomènes douloureux
qui s'expliquent très bien médicalement et scientifiquement !

Pour moi, quand une inflammation ou une infection est détectée
dans cette région (voie biliaire secondaire naturelle) par scanner
ou IRM, et que celle-ci est soignée, les douleurs CESSENT...
>>>jusqu'au prochain épisode douloureux!

Ce qui s'explique très bien par le fait que cette voie biliaire qui
s'est forgée naturellement, car la principale n'effectuait plus son
travail correctement, est plus étroite et donc plus facilement
engorgée !!!
Ce qui provoque ces inflammations ou infections à répétition...

On y a même installé des prothèses pendant 5 ans pour tenter
d'élargir et consolider cette voie biliaire. Ces prothèses étaient
changées sous anesthésie générale trois fois par an.
J'en suis débarrassé maintenant depuis 4 ans, ce qui n'empêche
pas les douleurs de revenir de temps en temps à cause du
Travail supplémentaire que doit effectuer ce canal étroit...

En conclusion, je suis à l'écoute sinon je n'interviendrais pas,
mais je privilégie DANS MON CAS l'explication médicale prouvée
par l'image à quelque chose de plus spirituel ou surnaturel... :wink:

Bonne suite...
jogger
 
Message(s) : 6584
Inscription : 22 Août 2008 14:59

Message par jacques.hesault » 27 Nov 2008 13:20

jogger a écrit :bonjour jacques,

je ne cherche pas l'opposition.

je veux dire simplement qu'il ne faut pas toujours chercher
des causes mystérieuses à des phénomènes douloureux
qui s'expliquent très bien médicalement et scientifiquement !

Pour moi, quand une inflammation ou une infection est détectée
dans cette région (voie biliaire secondaire naturelle) par scanner
ou IRM, et que celle-ci est soignée, les douleurs CESSENT...
>>>jusqu'au prochain épisode douloureux!

Ce qui s'explique très bien par le fait que cette voie biliaire qui
s'est forgée naturellement, car la principale n'effectuait plus son
travail correctement, est plus étroite et donc plus facilement
engorgée !!!
Ce qui provoque ces inflammations ou infections à répétition...

On y a même installé des prothèses pendant 5 ans pour tenter
d'élargir et consolider cette voie biliaire. Ces prothèses étaient
changées sous anesthésie générale trois fois par an.
J'en suis débarrassé maintenant depuis 4 ans, ce qui n'empêche
pas les douleurs de revenir de temps en temps à cause du
Travail supplémentaire que doit effectuer ce canal étroit...

En conclusion, je suis à l'écoute sinon je n'interviendrais pas,
mais je privilégie DANS MON CAS l'explication médicale prouvée
par l'image à quelque chose de plus spirituel ou surnaturel... :wink:

Bonne suite...


Re jogger

je suis convaincu que chaque cas peut avoir une explication rationnelle, mais l'être humain est bien complexe tant soit dans sa personnalité que dans ses diverses actions.

Pourquoi un problème de santé ?
Souvent on soigne mais la cause initiale et parfois ignorée, d'où des cas difficiles à soigner.
J'ai une voisine qui a un problème sérieux de santé, je n'ai pas à dévoiler son cas, je peux dire simplement que les médecins restent totalement perplexes.

Nous pouvons chacun témoigner de nos pathologies, mais que savons nous de ces causes qui sont à l'origine ?

J'ai passé personnellement trois jours à l'hôpital il y a 19 ans de cela du fais d'une pointe de douleur sur le coté droit...
Par les uns n'était -il pas pensé cancer ? par d'autres inflammation ?
Coloscopie et autres n'ont rien donné et à cette époque pas d'IRM.
Trois mois à souffrir avec des médicaments qui me plaçaient dans un état complètement vaseux...
J'ai donc été assez seul avec la douleur...
Rien n'a pu déterminer concrètement d'où venait le mal et pourquoi telle souffrance.
Si le mal est parti, il y a aussi une raison, mais cela peut venir d'une nouvelle manière de voir les choses, ainsi de libérer des énergies bloquées (voir entre autre les chakras)
Alors oui nous pouvons témoigner de notre vécu mais nous ne sommes pas autrui, notre mal ce mal qui est en nous même n'est pas obligatoirement le même que ceux d'autrui même si nous pouvons faires de multiples comparaisons.
Si sous sommes au centre d'un monde, nous ne sommes pas le centre du monde, et il y a tant et tant encore à découvrir que nous apprenons vite que notre savoir est bien peu de chose et que chacun apporte sa part de lumière.
Qu'est-ce que le rationnel dans tout cela ? Une science en constante évolution ou chaque cas doit être entendu, compris même si le mystère reste trop souvent encore présent.
L'écoute, ce n'est pas d'exprimer que le rationnel a dit... mais qu'en fonction de chacun nous ne pouvons que porter témoignage de toutes découvertes et d'accepter que toutes recherches sont loin, bien loin d'être terminées.
Encore de nos jours les sciences hélas n'expliquent pas tout ... alors la part de l'irrationnel à encore beaucoup de place , et parfois accepter d'être à telle écoute.

Bonne après midi
De la joie à la peine, de la peine à la joie, chaque instant demande de s’adapter pour y découvrir les plus belles couleurs de la vie...

Jacques
Avatar de l’utilisateur
jacques.hesault
administrateur
 
Message(s) : 1602
Inscription : 06 Juil 2005 07:12
Localisation : St Estèphe 24360

Message par fenrick » 27 Nov 2008 15:09

toutes mes analyses disent qu'il n'y a rien qui explique les douleurs...

même lorsque j'avais mal avant l'ablation de la vésicule, elle était nécrosé, mais la nécrose était INVISIBLE au scanner et irm...

aucunes analyses ne montrait d'infection d'aucune sorte tout était normal, c'est visuellement qu'ils ont pu déterminer qu'il y avait un problème.. en ouvrant...

et actuellement mes analyses sont normales comme d'habitude.. mais la douleur persiste et signe...

maintenant je me demande aussi si cela ne provient pas de l'angiome et de l'hyperplasie nodulaire focale qui sont dans mon foie et qui "rayonne" à l'endroit de la vésicule...

d'âpres les médecin un foie ne peu pas faire mal... je n'y croit qu'à moitié..

déjà que j'ai failli y passer parce que la technologie à rien vu alors qu'il y avait quelque chose...

il me faudrait un toubib qui ai déjà vu le phénomène... et qui sache ou creuser...

je suis anti médecin.. anti cachet et voila que depuis deux ans je ne peu pas m'en passer sous peine de ne pas pouvoir bouger de mon lit...

je suis d'un naturel tres actif.. et ne pas pouvoir aller courir avec mon chien, faire mon boulot correctement, ou simplement soulever les 6 de bouteilles d'eau que j'ai acheté sans avoir mal.. m'enerve vraiment parfois...

cette nuit je suis sensé bosser.... je ne vais pas y aller car je peu pas bouger de mon lit (lieu ou j'écris ce post...)
aspecto, analytice, actum
fenrick
 
Message(s) : 16
Inscription : 22 Nov 2008 05:14
Localisation : ile de france

Message par jogger » 27 Nov 2008 15:39

d'âpres les médecin un foie ne peu pas faire mal... je n'y croit qu'à moitié..


Tu as raison de n'y croire QU'A MOITIE !!!

En effet, il y a une quinzaine d'années, j'ai reçu un coup au foie
en faisant du sport.
Pendant 6 mois j'ai eu une douleur lancinante à l'emplacement
du foie et après multiples examens, on s'est aperçu que j'avais
un oedème infecté, sur le haut de cet organe, d'environ
3cm.
On m'a donc coupé un morceau de foie pour ôter l'oedème.
Et hop, plus de douleurs...

Comme quoi, un foie peut faire mal !!! :wink:
jogger
 
Message(s) : 6584
Inscription : 22 Août 2008 14:59

Message par jacques.hesault » 27 Nov 2008 15:49

jogger a écrit :
d'âpres les médecin un foie ne peu pas faire mal... je n'y croit qu'à moitié..


Tu as raison de n'y croire QU'A MOITIE !!!

En effet, il y a une quinzaine d'années, j'ai reçu un coup au foie
en faisant du sport.
Pendant 6 mois j'ai eu une douleur lancinante à l'emplacement
du foie et après multiples examens, on s'est aperçu que j'avais
un oedème infecté, sur le haut de cet organe, d'environ
3cm.
On m'a donc coupé un morceau de foie pour ôter l'oedème.
Et hop, plus de douleurs...

Comme quoi, un foie peut faire mal !!! :wink:


Re
C'est l'oedème qui te faisais mal, mais peut-on dire que c'etait le foie par lui même ?
De la joie à la peine, de la peine à la joie, chaque instant demande de s’adapter pour y découvrir les plus belles couleurs de la vie...

Jacques
Avatar de l’utilisateur
jacques.hesault
administrateur
 
Message(s) : 1602
Inscription : 06 Juil 2005 07:12
Localisation : St Estèphe 24360

Message par psy » 27 Nov 2008 15:50

Bonjour Karine,

En premier lieu sache que je suis de tout coeur avec toi, car il est difficile de ne pas pouvoir se battre contre le mal.

Généralement, on arrive à se défendre face à ce qu'on a identifié.

Pour commencer, le corps a une mémoire qui fait qu'effectivement tu peux ressentir les effets douloureux d'un organe disparu.

Cela va même plus loin : un alcoolique peut avoir tous les symptômes d'ébriété bien qu'étant sevré et sobre !

Pour ce qui est de tes douleurs, il n'y a pas nécessairement de recette miracle, mais il est clair que du repos, de la tisane peut t'aider.

Je ne me lancerai pas dans un long post, car n'étant pas médecin je ne peux que donner des conseils naturels, en revanche, je ne pense pas pouvoir en parler en public comme cela...

En tout cas, RESPIRE et bois de l'eau, car tout commence par l'oxygénation et l'eau est à 95 % notre constituant ...
Abusus non tollit usum ... Carpediem
Avatar de l’utilisateur
psy
 
Message(s) : 116
Inscription : 16 Août 2007 18:17

Message par chalumeau » 27 Nov 2008 15:50

Petit Jogger

Était ce ton foie qui te faisait mal ou ton œdème infecté?


C'est rien que pour t'embêter. :wink:
Vos achats font le monde de demain. Bien plus que vos votes...
Notre pouvoir comme consommateur est supérieur à celui comme électeur...
On achète tous les jours!
chalumeau
 
Message(s) : 4620
Inscription : 14 Mars 2004 21:06

Message par chalumeau » 27 Nov 2008 16:26

Moi aussi, j'ai du mal à soulever 6 bouteilles d'eau.

J'ai trouvé la solution.
Heureusement que les packs de bière existent!!! :lol:


Plus sérieusement, renseignes toi sur le centre anti douleur de Rennes...

Je dis ça... Ce n'est pas moi qui souffre.
Et je ne suis pas drogué...
Vos achats font le monde de demain. Bien plus que vos votes...
Notre pouvoir comme consommateur est supérieur à celui comme électeur...
On achète tous les jours!
chalumeau
 
Message(s) : 4620
Inscription : 14 Mars 2004 21:06

Suivant

Retour vers Guérir

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron